Yves Jourdan

Mes premiers contacts avec la photographie sont ceux, très classiques, de l’apprentissage des bases du développement et du tirage noir et blanc dans les clubs photos scolaires puis universitaires. Au-delà de cette dimension technique, c’est surtout la rencontre avec des photographies qui a peu à peu façonné mon regard et la façon dont je suis photographe.

Lorsque, à l’approche de mes 60 ans, je m’interroge sur cette relation à la photographie, j’ai le sentiment qu’elle a toujours été une compagne, même dans les périodes où j’ai pu donner l’impression de m’en éloigner.

Ce qui, me semble-t-il, caractérise le plus ma façon d’être photographe est justement cette dimension irrégulière, presque chaotique de ma production. Je ne suis pas un photographe hyperactif, toujours l’œil au viseur, photographiant beaucoup.

J’ai besoin de ressentir l’impulsion d’un projet, le moteur de l’élaboration d’une série.
La prise de vue devient alors une évidence et une nécessité !

NostalgieS

Nostalgie de la fête foraine, celle de quand j’étais enfant et que mes grands-parents m’offraient cette joie de la fête “votive”…

Nostalgie ensuite de ces moment magiques lorsqu’à mon tour j’ai accompagné mes enfants dans cette magie des manèges et autres attractions…

Nostalgie encore que ce choix technique qui me fait privilégier le film argentique et son grain, la prise de vue au sténopé…

J’espère permettre au spectateur de s’immerger dans cette sensation, comme j’ai pu le faire à la prise de vue, restant de long moments immobiles pendant que l’exposition se faisait, me laissant gagner, submerger par cette ambiance si particulière.

Exposition
La série NostalgieS sera présentée au 1er étage de la mairie / espace n° 7 sur le plan.

Temps fort
Venez rencontrer Yves Jourdan pour découvrir 3 ambiances différentes d’un même sujet : lundi 19/8 à 17h30.