Pierre Duquoc

Photographe et artiste numérique autodidacte, j’ai toujours été attiré par le montage, le trucage, l’art de rendre réel ce qui ne l’est pas, d’ouvrir des fenêtres sur l’imaginaire.

Grace aux outils numériques, j’ai rapidement orienté mon travail vers le photo-montage, prémices de la série intitulée « Les Minipéripéties », exposée à plusieurs reprises et qui m’a valu une nomination au prix Arcimboldo 2011 organisé par l’association “Gens d’image” et la fondation “Swiss Life”.

Plusieurs expositions ont alors suivi, ainsi que la publication des « Minipéripéties » dans certaines revues spécialisées (Réponses Photo, Photo Magazine…).
Si j’oriente aujourd’hui mes travaux vers d’autres imaginaires, la série des « Minipéripéties » reste cependant toujours en constante évolution.

J’ai toujours été attiré par le montage, le trucage, l’art de rendre réel ce qui ne l’est pas.

Les Minipéripéties

Ces œuvres numériques de photomontage, se veulent comme des instantanés à l’humour absurde, reflétant souvent en filigrane des situations vécues.

A l’origine, une soirée désœuvrée d’un père récemment divorcé, anéanti par la pile de vaisselle qui s’amoncelle dans l’évier. L’appareil photo n’est pas loin, et la tentation de délaisser la tâche ménagère pour le boitier numérique est finalement la plus forte. Jouer avec les pixels se révèle alors être le seul moyen de concilier ces différences d’échelles, d’autoriser la mutation du personnage en lilliputien, et de permettre une narration hésitant entre un monde onirique, démesuré, parfois inquiétant, et un monde réel, aux contraintes amplifiées.

Ainsi, son appartement est devenu un cirque géant et absurde, mon univers intime est devenu collectif, car au final, n’avez-vous pas vous aussi rêvé de laisser vaisselle sale et ménage aux soins d’un lutin ?

Mettre en scène, avec quelques transformations visuelles la situation originale, n’invitait pas implicitement à sourire, aussi il fallait faire en sorte de relativiser ce capharnaüm en utilisant une écriture photographique humoristique jouant sur l’absurde.

Exposition
La série Les Minipéripéties sera présentée au 1er étage de la mairie / espace n° 4 sur le plan.

Temps fort
Venez rencontrer Pierre Duquoc qui vous dévoilera l’envers du décor des Minipéripéties : mardi 20/8 à 10h30.