Philippe Coste

Photographe autodidacte, curieux de nature, Philippe Coste, est depuis toujours attiré par la différence qu’elle soit culturelle, linguistique, géographique, poétique ou culinaire. Il utilise la photographie comme un carnet de croquis, pour appréhender de nouveaux paysages, de nouveaux visages ou comme méthode d’investigation pour explorer certaines activités humaines qui le fascinent.

Sa pratique de la photographie l’a ainsi amené à découvrir le fleuve Maroni sur des pirogues de transport en Guyane, à partager la vie quotidienne des hommes et des éléphants sur des chantiers de débardage au fin fond des forêts laotiennes, à arpenter les hutong pékinois et les montagnes à thé du sud de la Chine et même, tout récemment, à chercher les secrets de la biodynamie chez un viticulteur dans le Gard !

J’utilise la photographie comme un carnet de croquis ou une méthode d’investigation.

A fleur de peau

Philippe Coste a vécu onze ans au Laos et a commencé à faire des photos d’éléphants dès son arrivée. C’est d’abord la relation de travail unissant des hommes et des éléphants qui a retenu son intérêt. Sa rencontre avec un mahout(*) et l’amitié qui s’est installée entre eux, lui ont permis d’aller quelques semaines par an photographier les activités de débardage dans les forêts de la province de Sayabouly.

Ces années passées à observer des éléphants lui ont permis une grande proximité avec ces animaux. Ce rapprochement physique l’a amené à tenir son objectif au plus près, à une distance de quelques centimètres seulement afin de laisser son regard se perdre dans les détails, les formes et les textures du plus grand des animaux terrestres. De ce voyage étrange et poétique, de cette intimité inhabituelle avec les éléphants sont nés d’incroyables paysages à fleur de peau à la sensualité surprenante.

(*) Mahout : synonyme de cornac, le mahout est la personne qui s’occupe et qui conduit un éléphant.

En nous plaçant à portée de main de l’animal, ces images nous font découvrir le plus grand des mammifères terrestres dans une intimité inhabituelle et nous invitent à ressentir la sensualité surprenante de l’éléphant d’Asie à travers d’incroyables paysages à fleur de peau.

Je m’applique à avoir un champ de vision le plus large possible, évitant de m’enfermer dans un quelconque système.

Exposition
La série “A fleur de peau” sera présentée dans la chapelle des Capucins au 1er étage de l’Office de Tourisme / espace n° 8 sur le plan.

Temps fort
Venez rencontrer Philippe Coste lors de sa conférence-projection : Au plus près des éléphants -> samedi 24/8 à 11h, dans la salle de projection de l’Office de Tourisme.